Réunion technique d’appropriation du processus de mise en place d’un Cadre National de Certification (CNC)

Pendant 02 jours, le jeudi 09 et le vendredi 10 novembre 2017 dernier, s’est déroulée au Ministère de l’Emploi, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle (MEETFP), en collaboration avec l’UNESCO, la réunion technique d’appropriation du processus de mise en place d’un Cadre National de Certification (CNC).

L’élaboration et la mise en place d’un CNC entre dans la mise en œuvre de la Politique Nationale de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (PNEFP).

Cette réunion technique a été conduite par Monsieur Jean-Marc CASTEJON. C’était destinée au groupe de production du Cadre National malgache de Certification. Elle a vu la participation d’autres ministères (MESupReSn MFPRATLS, MPAE, MEN) et entités concernées (CTM, SEKRIMA, GOTICOM, CS2PC/THR).
D’ailleurs, l’expert a rappelé à maintes reprises la nécessité d’inclure toutes les parties prenantes.

Deux jours de réunion technique du groupe de production du CNC

Le premier jour a été consacré à la discussion autour du « cadre », notamment sur:

  • les documents de références (PND – PNEFP – PSE) ;
  • l’inventaire des types de qualifications selon les ministères ;
  • les fonctions des certifications économiquement, socialement ;
  • la taxonomie de niveaux, descripteurs, acquis d’apprentissage ; etc.

Le groupe a travaillé sur le Cadre Européen de Certification, et s’est ainsi initié à un exercice d’alignement de niveaux de quelques référentiels malagasy par rapport à ce CEC.

Le deuxième jour a été consacré à la discussion autour de « l’assurance qualité » qui est un élément à considérer tout autant que le cadre en lui-même. Les cinq piliers de l’assurance qualité liée au CNC reposera en effet, d’après l’exposé de M. Jean-Marc CASTEJON de par ses multiples expériences, sur:

  • l’évaluation et la certification basées sur les acquis de l’apprentissage, accessibles à tous les apprenants avec des processus;
  • des établissements proposant des formations de qualité;
  • des apprenants satisfaits;
  • les profils professionnels qui seront des critères de performance répondant aux besoins du marché mais aussi des normes de compétences à enseigner;
  • l’audit.
Cadre de Certification et Assurance Qualité
Schématisation des 5 piliers de l’Assurance Qualité (CNC)

De ces deux jours d’intense réunion technique du groupe de production, l’on pourrait retenir ce qu’est une «certification».
C’est le résultat formel d’un processus d’évaluation et de validation obtenu lorsqu’une autorité compétente établit qu’une personne possède les acquis d’apprentissage correspondant à des normes données.

D’ores et déjà, rendez-vous est programmé pour l’année 2018 prochaine pour la continuité de ces travaux de mise en place du Cadre National malgache de Certification (CNC), toujours en collaboration avec l’UNESCO.

 

Tags: